Après avoir obtenu son master de styliste à Berlin, Camille Vial fait ses armes dans des bureaux de stylisme parisiens. Ensuite c’est à New Delhi qu’elle est en charge pendant 6 ans du développement et de la production pour des marques de grandes distributions françaises.De retour à Paris, Camille a envie de voir et penser la mode autrement. C’est une évidence : le changement de mode de consommation doit être radical. Diplômé avec un master en entrepreneuriat dans une école de commerce, Raphaël Vial, le frère de Camille, a participé à la création et au développement de deux entreprises. Étant passionné par la mer, Raphaël a travaillé comme skipper avec des associations de protection de l’environnement.Aujourd’hui, participer à la création de cette marque vegan est tout à fait naturel pour lui, cela réunit ses envies entrepreneuriales et environnementales. Le tout dans un esprit familial ! Ainsi est née Camille avec pour valeur l’éco-responsabilité, le made in France et le véganisme. Consulter les collections

La maison Fantôme basée à Bordeaux a eu l’idée originale de fabriquer des sacs à partir de chambres à air recyclées, collectées dans le Sud-Ouest de la France. Ces besaces ne se distinguent pas seulement par leur modernité et leur beauté mais aussi par leur résistance puisque complètement inusables, grâce à la nature intrinsèque de la chambre à air.Cette exigence fait complètement partie de l’ADN de Fantôme : ne pas produire de l’éphémère qui ne dure qu‘un temps pour ensuite être remplacé, mais plutôt concevoir des sacs et accessoires qui s’inscrivent dans la durée. Cette sensibilité écologique va même plus loin car au-delà de l’attention portée à l‘environnement, et donc au recyclage, il est question de ne pas exploiter la souffrance animale. Concrètement cela s’exprime par une absence totale de colle, une démarche 100% vegan assurément. Consulter les collections

Jean Louis Mahé basé près d’Aix en Provence fabrique ses sacs sans aucune matière animale (100% végétale et écologique) et choisit même ses partenaires commerciaux en fonction de leur charte éthique et environnementale. Le nom Jean Louis Mahé rend hommage aux grands-parents de Virginie Barbier, la créatrice, et fait écho à des principes inculqués fondamentaux : respecter la nature, l’aimer et s’en émerveiller, le tout avec humilité.Jean Louis Mahé est non seulement labellisé par PETA, la plus grande organisation mondiale de protection des animaux, mais la marque a même reçu le prix du meilleur sac vegan 2017 pour l’incontournable sac Antilope, un nom évocateur de la beauté sauvage des steppes d’Asie et d’Afrique, source intarissable d’inspiration. Consulter les collections

Kweder est une maison de maroquinerie italienne dont la fabrication tient domicile en Sicile, jouissant ainsi de son héritage culturel (anciennes céramiques, mosaïques, et peintures) pour des réalisations 100% made in Italy. La société, fondée en 2016 par les trois sœur Kweder, revendique assurément une inspiration artistique locale, y compris dans sa conception au périmètre restreint, afin de limiter au maximum toute pollution.Enfin, et c’est loin d’être un détail, tout doit être vegan avec une traçabilité facilement identifiable. Les sacs Kweder décorés avec une technique laser ultra moderne s’inspirent des broderies siciliennes et se déclinent en plusieurs couleurs pastel comme le vert pale, le bleu ciel et le rose poudré. La marque Kweder reste fortement inspirée par le romantisme latin et les couleurs méditerranéennes, un art de vivre de toute évidence fièrement assumé. Consulter les collections

Marlín Birna est née en Islande à Reykjavík et est élevée par ses grands-parents. Tous deux très doués dans leur activité de charpentier et de couturière encouragent les talents créatifs de Marlín durant toute son enfance. In 1995, Marlín déménage à Londres pour étudier la mode et le design au London College of Fashion. Cette expérience excitante pour la jeune Islandaise lui ouvre de riches opportunités dans l’industrie du design où Marlín, dans une véritable démarche entrepreneuriale, se voit capable d’exprimer ses idées créatives en collections, démarrant ainsi sa propre marque. Ses débuts dans l’équipe artistique chez Lancôme UK, valent à Marlín d’être élue meilleure designer pour les uniformes des employés Lancôme UK, une récompense attribuée deux années consécutives. Durant cette période, la célèbre chanteuse islandaise Björk devient une cliente privilégiée de Marlín. Elle lui dessine des tenues sur mesure pour plusieurs cérémonies des Award ainsi que pour d’autres événements médiatiques sans oublier les vidéos clips de Björk, jusqu’à la fin des années 90. Marlín part ensuite travailler à Londres auprès de la designer Marta Jonsson dont les chaussures jouissent d’une renommée mondiale. La bijouterie est à ce jour la dernière entreprise artistique de Marlín Birna. Sa créativité séduit d’emblée avec ses boutons de manchette, ses pendentifs et ses bracelets, où elle développe et introduit des matières innovantes comme le Piñatex, fabriqué à partir des fibres des feuilles d’ananas. Consulter les collections

Paola Borde est la première marque française de maroquinerie d’art vegan et utilise des méthodes dignes d’une maison de luxe. La maroquinerie de luxe travaille depuis toujours avec des matières nobles comme le crocodile, l’alligator ou le veau grainé.Pour Paola Borde, la noblesse réside dans la matière écologique avec le souci de ne provoquer aucune souffrance. C’est pourquoi Paola Borde travaille avec du cuir vegan comme le liège ainsi que le bois de noyer qui est préparé par des ébénistes d’exception. Cette essence de bois est très légère, contrairement à ce que l’on pourrait imaginer. Chaque sac est conçu et cousu entièrement à la main et sur commande ce qui explique des délais plus longs que d’habitude. Consulter les collections

The Traveler Pineapple est une jeune entreprise française située sur la Côte d’Azur près de Nice. Le créateur de la marque est un globetrotteur dans l’âme et amoureux de la nature. L’esprit de la marque affiche des notes épurées et tendances pour que les montres deviennent un accessoire fétiche où que vous soyez sur terre. Le design se veut frais et actuel avec l’association de matières et matériaux tels que l’acier, le bois d’érable et le cuir vegan, en écho aux vacances et à l’exotisme. Les combinaisons multiples des bracelets interchangeables permettent d’accorder la montre à la tenue ou à l’humeur du moment. La marque souhaite apporter une part d’évasion dans la vie de ses clients, qu’à chaque regard posé sur le poignet, ce témoin temporel invite au voyage ou rappelle des escapades passées. Choisir Traveler Pineapple c’est réaliser un achat éco responsable car la marque essaie de réduire au possible l’impact carbone en réalisant l’ensemble des étapes de la conception à la production en France. Consulter les collections.

Karmyliege, spécialisée dans les sacs à main et petite maroquinerie en liège réunit un savoir-faire ancestral portugais allié à la créativité et à l’élégance à la Française. Karina, la créatrice de Karmyliege, travaille depuis 2013 avec un petit atelier familial spécialisé dans le travail du liège haut de gamme, au Portugal. Le Portugal où le liège est valorisé depuis longtemps et les portugais se sont spécialisé dans le domaine. Un travail en tandem pour vous proposer le meilleur de la maroquinerie liège. Le liège est une belle alternative au cuir animal, tout aussi résistant et naturellement imperméable. Le liège est aussi très souple, est agréable à utiliser et très léger. En outre, acheter du liège contribue à la protection des forêts de chêne-liège et donc à la diminution de CO2. Son utilisation contribue à la sauvegarde d’espèces animales et végétales en voie de disparition. La marque a reçu l’approbation de PETA approved. Consulter les collections

Les matières vegan et les accessoires en métal, bois ou plastique utilisés pour la fabrication des chaussures VALENTINA ROMAN STUDIO par la styliste Valentina Roman ont été sélectionnés chez des fabricants et fournisseurs italiens. Les différentes étapes de montage sont réalisées dans des ateliers qui se trouvent dans le même secteur, l’idée étant de travailler avec des entreprises locales afin de limiter un maximum les transports source de pollution. Le cuir d’animal est une matière bien plus polluante que les microfibres synthétiques utilisées pour la fabrication des chaussures ou sacs vegan. Il faut tenir compte qu’avant d’être utilisé, il a fallu qu’un animal naisse, soit élevé et nourri puis abattu, toute ces phases ont un coût et un impact qu’il faudra ajouter au tannage réalisé avec des produits toxiques et aux traitements spéciaux néfastes pour la nature qui rendront le cuir difficilement biodégradable. Des ingénieurs ont mis au point des matières synthétiques d’excellente qualité et durables similaires au cuir, permettant de réaliser de beaux articles vegan « cruelty-free ». La microfibre aspect cuir est souple, déperlante, respirante, résistante et solvent-free. Elle est aussi certifiée « Animal-Free ». La structure fibreuse, l’aspect et le toucher sont comparables au vrai cuir tout en ayant des caractéristiques très performantes supérieures. La microfibre aspect daim est un produit de haute qualité certifiée ISO 9002, souple, douce, respirante, déperlante et facile d’entretien. Les teintures sont sélectionnées EU Ecological Standards. Pas de solvants ni de pesticides ne sont présents dans cette matière. La doublure vegan absorbante, transpirante, souple, légère et antibactérienne, est approuvée par l’APMA (American Podiatric Medical Association). Les semelles sont en caoutchouc ou en micro, les talons sont en polystyrène, en bois ou en masonite, la colle est à base d’eau et les boites à chaussures sont en carton recyclable. Consulter les collections