FRAIS DE PORT OFFERTS POUR TOUTE COMMANDE EN FRANCE MÉTROPOLITAINE
0
clear
Notre nouveau monde ou comment voir la vie post Covid-19

Notre nouveau monde ou comment voir la vie post Covid-19

- Catégories : Actualité & Nouveauté

La crise sanitaire du Covid-19 aura su révéler l’importance du local, du made in France. Acheter local, faire vivre les producteurs locaux et fabriquer localement devient le mot d’ordre. Si cette révélation s’annonce inédite pour certains, elle n’est pas nouvelle pour d’autres. Depuis des années, je commande inlassablement chaque semaine mon panier de légumes et fruits à un producteur local, près d’Antibes, un agriculteur qui n’utilise ni pesticides ni engrais chimiques. Malheureusement cette vente directe est devenue impossible à cause du confinement car le producteur n’a pas le droit de venir vendre à Nice et je me refuse de conduire 30 kilomètres soit 60 km aller et retour pour un panier, sans parler d cela pollution causée par ce voyage. Je me contente donc depuis plus de 6 semaines des produits bio que j’achète dans les supermarchés et dans les magasins bio. Cela me fait mal au cœur d’y voir autant de fruits et légumes emballés avec du plastique ! Et de constater qu’il n’est pas si facile d’acheter français, encore moins local. Pourtant nous avons pu voir dans les informations de belles déclarations de la grande distribution sur leur engagement à privilégier les produits français pour soutenir les producteurs français souvent dans l’incapacité d’écouler leurs stocks de légumes et fruits de saison, faute de main d’œuvre ou encore à cause des fermetures des marchés. J’avoue que j’ai noté peu de changements dans les magasins, un petit effort chez Monoprix qui vend dorénavant des carottes françaises en vrac, ce qui bien sûr est une bonne chose.

Quand on fait les courses dans les magasins bio comme Naturalia, Biocoop et autres, les légumes et fruits sont bien sur bio mais leurs provenances provoquent souvent quelques étonnements tant elles peuvent être éloignées de la localité du magasin. Par exemple trouver des choux blancs des Pays Bas quand c’est la pleine saison dans la région ou des carottes d’Italie quand il suffit de faire quelques kilomètres pour en trouver près de Nice. Difficile de comprendre l’incohérence d’importer ce que nous pourrions faire pousser à deux pas de chez nous avec moins de pollution par les transports et en créant des emplois locaux. 

Pour la décoration de la maison, le Made in China est roi comme chez Monoprix. Cela ne pourra plus être ainsi quand la crise de COVID-19 sera passée. Le monde d’après ne peut pas être le même qu’hier et le Made in China devrait être l’exception et non la règle comme aujourd’hui. Cela sera notre rôle comme consommateurs de faire en sorte que cela change. 

Même son de cloche pour la mode avec la fast fashion et ses habits à petits prix, ses jeans qui font le tour du monde en avion avant d’arriver dans nos magasins sans oublier les accessoires en cuir bon marché chinois parce que la viande y est devenue la norme...

Dès l’ouverture de Vegan Mode en  2018, l’ADN de Vegan Mode était justement de promouvoir des marques dont les produits seraient quasiment tous fabriqués en France (6 marques françaises sur 8),  et le peu qui vient d’ailleurs (une marque italienne et une anglaise) est aussi produit localement par des petites marques qui font travailler quelques personnes, vivre une famille et ne font jamais partie des grandes entreprises. 

La marque Fantôme à Bordeaux fabrique localement les sacs et accessoires en chambre à air recyclée et chaussettes en coton bio français ou lin également français. Les chambre à air sont récoltées dans le Sud-ouest pour ne pas faire venir la matière première de l’autre bout de la France et encore moins de l’autre bout de la planète. Chaque produit est livré dans un carton recyclé et sans emballage superflu ou papier. 

Autre exemple avec est la créatrice Camille à Paris qui a voulu créer une mode éthique après avoir travaillé pour la grande distribution de textiles. Camille fabrique ses sacs en cuir végétal comme les fibres de feuilles d’ananas et les peaux de pommes recyclées. La doublure des sacs est conçue avec du coton bio et des bouteilles en plastique recyclé.

The Pineapple Traveler, la dernière marque distribuée sur Vegan Mode, est située seulement à quelques kilomètres de Vegan Mode, à Antibes et propose des montres en bois ou en acier pour hommes et femmes avec des bracelets en feuilles d’ananas, en nylon recyclé de cordes de bateau et du cuir synthétique recyclé. La fabrication est 100% française, local et vegan. 

Force est de constater que Vegan Mode peut s’énorgueuillir d’avoir déjà un temps d’avance sur les tendances actuelles qui se pointent aujourd’hui en réponse à la crise du Coronavirus. Chez Vegan Mode, nous sommes donc déjà prêts pour faire face au défi qui nous attend et c’est avec vous que nous allons créer une mode meilleure, éthique, responsable et vegan. Vous pouvez compter sur Vegan Mode pour mettre toute son énergie au service des créateurs français défendant les mêmes valeurs pour que vous ayez accès à la plus belle sélection d’accessoires dignes du nouveau monde dans lequel nous voulons vivre.

Partager ce contenu

Please wait...