FRAIS DE PORT OFFERTS POUR TOUTE COMMANDE EN FRANCE MÉTROPOLITAINE
0
clear
Comment les femmes s'émancipent en piochant dans la garde robe masculine

Comment les femmes s'émancipent en piochant dans la garde robe masculine

- Catégories : Actualité & Nouveauté

En ce début d’année, nous avons tous besoin de nouveauté pour accompagner nos nouvelles résolutions et booster les semaines à venir avant l’arrivée tant attendue du printemps. Pour partir du bon pied, il faut de bonnes chaussures et Vegan Mode entame justement 2020 avec une nouvelle collection de Sneakers, créées par Jean Louis Mahé !

Cette nouveauté nous a amenés à réfléchir sur l’influence de la mode masculine chez les femmes qui piochent de plus en plus dans le vestiaire masculin pour gagner plus en confort et liberté. Un petit retour en arrière s’impose pour découvrir les origines et évolutions de cette tendance bien malicieuse.

Depuis plus de 100 ans, les femmes dévalisent subrepticement la garde robe masculine. Tout a commencé avec les vêtements de sport et de plage grâce à Coco Chanel qui avait bien compris, dès 1913, l’intérêt d’une tenue confortable en créant des vêtements en tricot de style très masculin. Trois ans après avoir ouvert “Chanel Mode”, sa première boutique rue Cambon où l’on pouvait acheter des chapeaux, Chanel débarque à Deauville pour vendre des vêtements qui révolutionnent le style féminin comme par exemple le jersey récupéré chez les pêcheurs. Dans les années 30, le pyjama de plage voit le jour, suivront ensuite de grands bouleversements dans les habitudes vestimentaires avec les maillots de bain, le bikini, etc. 

Si Coco Chanel a libéré les femmes, Saint Laurent leur a incontestablement donné du pouvoir avec le smoking dans la collection hiver 1966. Iconique, le smoking pour femmes apparaît alors comme une révolution, une réelle avancée et libération pour le 2e sexe. La femme en tailleur pantalon devient ainsi l’égale de l‘homme. Le smoking, au départ un vêtement pour les hommes afin de protéger leur tenue de soirée quand ils fumaient leur cigare après le dîner, devient un classique pour les femmes. Trop révolutionnaire, il ne se vend pas à la clientèle de la haute couture mais il fait un carton sous le nom de Saint Laurent Rive Gauche. Le smoking est réintroduit et réinventé dans chaque collection du créateur jusqu‘en 2002 quand YSL se retire du monde de la mode.

Moults histoires existent sur les vêtements d‘hommes qui se retrouvent dans la garde robe de la femme. Le trench coat par exemple, introduit dans les tranchées (trench en anglais !) de l‘armée anglaise durant la première guerre mondiale pour protéger les soldats contre la pluie et la boue. Le trench pénètre alors dans les dressings masculins puis naturellement féminins.

Globalement, l‘idée réside d’abord dans la recherche de confort, dans la côté facile et agréable à porter ; une exigence de liberté et d’émancipation est de plus en plus revendiquée à partir des années 70 avec la libération de la femme. Les baskets prennent vraiment de l’importance pendant cette révolution sociétale et encore plus depuis les année 80 avec des stars comme Jane Fonda qui promeut l‘aérobic avec les chaussures de sport adéquates. Véronique et Davina épousent et démocratisent cette tendance avec le carton médiatique de Gym Tonic où des millions de Français et Françaises font de la gym devant leur télévision. Les marques se bousculent alors pour répondre à l’engouement des chaussures de sport jusqu’aux années 2010 qui voient une nouvelle clientèle réclamant de plus en plus d’éthique dans la fabrication des vêtements et accessoires. Les termes eco friendly, eco responsables deviennent incontournables en 2020 sans oublier la tendance vegan de plus en plus adoptée chez les jeunes consommateurs qui non contents de manger vegan, veulent aussi s’habiller vegan. Les chaussures en cuir sont alors rayées de la shopping liste pour des chaussures vegan, en cuir végétal ou en pinatex.

Les sneakers Goodall de Jean Louis Mahé s’inscrivent donc une suite logique et naturelle pour satisfaire une demande de confort et liberté chez la femme. En parfaite harmonie avec la terre et les animaux, deux critères plus que jamais déterminants, ces chaussures révèlent l’image d’une femme chic, moderne, libre, soucieuse de bien être pour affronter l’intensité de son quotidien. Ultra légères, belles et extrêmement confortables, les sneakers Goodall existent en 3 couleurs : bleu scintillant, noir pour les classiques ou Light gold pour une touche plus fantaisiste. 3 déclinaisons pour de superbes Sneakers qui laissent à penser que 2020 commence sous le meilleurs auspices. Bonne année à toutes et à tous !

Partager ce contenu

Please wait...