Actualités & Nouveauté, Mode, Vegan

Cinq raisons pour adopter l’up cycling et se réinventer un style d’enfer

  1. Réduire la pollution

L’industrie de la mode est la deuxième la plus polluante au monde. Pour en grande partie à cause de l’énergie
fossile utilisée. Conscients de cette pollution excessive, certains consommateurs tolérent de moins en moins le
gaspillage de la « Fast fashion ». Il n’est donc pas très surprenant de voir de plus en plus de fabricants et
entreprises lancer de nouvelles gammes de produits pour essayer de faire face au défi écologique, de se
réinventer et limiter ainsi l’empreinte écologique dans leur activité.
Le monde de la mode n’est pas une exception et nombreux sont les créateurs qui bousculent leur façon de faire
au nom de la planète. Côté recyclage, les initiatives innovantes dans la mode sont vraiment bluffantes : vous
allez trouver de la chambre à air de vélo, des bouteilles en plastique PET, des cordes de bateau en nylon, du
polyester recyclé et ainsi de suite. Côté cuir végétal cela peut être du liège, de la peau de pomme ou des feuilles
d’ananas.

2. Détourner la matière de son usage premier

Vegan Mode a toujours essayé de vous proposer des sacs et accessoires où la recherche de nouvelles matières
plus écologiques et moins polluantes est au cœur de l’activité sans oublier ainsi des solutions sans produits issus
des animaux.
Depuis peu un nouveau terme se démocratise dans la mode, le « up cyceling » que beaucoup aimeraient bien
pouvoir adopter. En français on essaye de traduire « up cycling » par « sur cyclage ». Qu’est-ce que c’est le sur
cyclage au juste ? Si on essaie de traduire mot par mot « Up cycling », veut dire cycler vers le haut, donc
redonner de la valeur à quelque chose qui ne sert plus. Détourner la matière de son usage premier et réutiliser
sans fabriquer spécialement pour la création, donc pas d’énergie dépensée pour fabriquer la matière première.
BiBizi, la dernière marque arrivée chez Vegan Mode est un exemple parfait de sur cyclage. BiBizi nous vient
du Sud-Ouest de la France. Une nouveauté bienvenue chez Vegan Mode avec une large palette de couleurs
estivales comme bleu ciel, blanc, bleu et beige. Alors préparez vous pour un déjeuner au soleil sur une terrasse
ou au bord de mer, le calendrier de réouverture des restaurants et terrasses est sorti !

3. Transformer une piscine en sac !

L‘orgininalité de BiBizi vient sans doute du matériau utilisé, le liner de piscine recyclé ou comme déjà dit :
désormais on remplace le mot recyclé, cela s‘appelle désormais sur cyclé. Ici nous parlons du matériau qui n‘a
pas servi avant, utilisé pour faire ou refaire une piscine, détourné de l’origine et transformé en accessoires de
mode.
Pour mieux comprendre les merveilles de BiBizi regardons un de ses bestseller Le 1490 que vous voyez sur la
photo, le L1490 en liner blanc attend avec impatience l’occasion de frimer au soleil avec un petit rosé de
Provence.
Les chutes de liner utilisé par BiBizi était autrefois incinéré avec une pollution certaine. Les chutes sont
récupérées, triées et lavées avant d’être stockées pour la création. C’est donc une deuxième vie qui commence
pour le liner, d’ailleurs le nom, BiBizi veut dire « deuxième vie » en langue basque. Le liner armé 150/100 est
fait de deux feuilles PVC renforcées par une armature en polyester qui permet une résistance importante, le
liner est d’ailleurs sensé durer 20 ans dans une piscine alors votre sac risquera de tenir un bon moment ! Le
marché de la piscine a depuis plusieurs années beaucoup progressé et les confinements à répétions avec
l’obligation de rester chez soi n’ont pas mis un coup d’arrêt à cette évolution, bien au contraire. Il y a donc de
quoi faire pendant un bon moment !

Et il n’y a pas que des sacs car vous allez par exemple avoir l’étui lunettes assorti avec votre sac, une pochette
plage pour les cosmétiques et même des porte-clés pour utiliser la moindre chute de matériau. Ici on pousse
l’idée de zéro déchet aussi loin que possible. On ne jette plus rien !
Peut-être déjà une bonne raison pour craquer sur BiBizi sans réfléchir mais c’est n’est pas tout. Dans les sacs il
n’y a rien de trop. BiBizi a fait le choix d’un design sans couture, ce parti pris est apparu pour la première fois
lors de l’Exposition Universelle de Paris en 1900. Il n’y a pas non plus de colle, rarement vegan ou encore d’
étiquette. Seulement une ou plusieurs pressions pour finir ce travail façon origami, tout pour réduire l’énergie
dépensée pendant la fabrication.
Et pourquoi ces noms ? Comme L410, L950, L1490, L1850 ? Justement, L pour liner et les chiffres indiquent la
surface de liner recyclé utilisée pour chaque modèle et sauvée du feu. Le tout dessiné et fabriqué à la main en
France dans les ateliers BiBizi en Aquitaine.

4. Une deuxième vie à la chambre à air

Pour celles et ceux qui préfèrent moins de couleurs et plus de sobriété vous n’allez pas être déçu(e) car Vegan
Mode a une proposition pour tout le monde. Envie d’un style industriel, minimaliste et chic ? Jetez un oeil sur
Fantôme, la marque la plus connue de Vegan Mode. Fantôme, implantée à Bordeaux, utilise la chambre à air de
vélo recyclé pour sa maroquinerie qui connait un succès en plein croissance.
Fantôme récupère la chambre à air dans le Sud-Ouest pour ne pas faire voyager la matière première à travers la
France avec la pollution des transports qui serait inévitable. Les magasins de vélos sont devenus partenaires de
Fantôme et récoltent les chambre à air à la fin d‘une première vie après avoir parcouru de nombreux kilomètres.

La chambre à air est comme le liner de piscine une vrai proposition pour celles et ceux qui veulent réduire les
déchets car la chambre air était aussi incinérée après sa première vie au service de l‘homme sur son vélo. Elle se
voit désormais réhabilitée en maroquinerie de qualité. Les articles sont conçus pour durer aussi longtemps que
possible, ici nous ne parlons pas de la “fast fashion“ qui est faite pour durer une seule saison.

5. Vers le « Zéro déchet »

Comme pour le liner de piscine, la chambre à air est particulièrement facile à utiliser car il suffit d’un savon de
Marseille avec de l‘eau tiède et le tour est joué pour l‘entretien.
Vous avez donc plusieurs possibilités d‘avoir un beau sac et de la petite maroquinerie tout en consommant
mieux, avec “Zéro déchet“ comme leitmotiv, sans produit animal et fabriqué en France. Difficile de faire
mieux !

Présentation des produits Vegan Mode le samedi 15 mai à la Cabane du 12 à Nice, 14 rue Tonduti de l’Escarène 06000 Nice !

Laisser un commentaire